L’archimandrite Euthyme et l’église Notre-Dame de Kazan. Description des fresques du moine Grégoire Krug(Bogatyrev)

Материал из Wikilivres.ru
Перейти к навигацииПерейти к поиску
L’archimandrite Euthyme et l’église Notre-Dame de Kazan (Description des fresques du moine Grégoire Krug)
автор Mikhaïl Bogatyrev (1963)
Опубл.: Éditions Stéthoscope Paris – Saint-Pétersbourg, 2019.

Mikhaïl Bogatyrev

L’archimandrite Euthyme et l’église Notre-Dame de Kazan

Livre en pdf ICI

PE 300 9 6(108)bukvPE.jpg

Archimandrite Euthyme (Wendt), 1970-e

Cet ouvrage est consacré à l’archimandrite Euthyme (1894–1973), l’une des figures les plus énigmatiques de l’Église orthodoxe russe en France. Le père Euthyme, né Grégoire Wendt, était diplômé de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Il fut de 1938 jusqu’à la fin de sa vie, soit pendant plus de trente ans, le confesseur des moniales d’un petit couvent situé à proximité du village de Moisenay et du château de Vaux-le-Vicomte. Dans cet endroit retiré, il conçut et construisit de lui-même une église dédiée à l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu, connue en Russie sous le nom de Notre-Dame de Kazan.


Église vue sud nd de kazan peizaj.jpg

Église ND de Kazan, vue sud, 2010-e

PE FR 12 1.jpg

Église ND de Kazan, 1960-e


Ce livre s’ouvre sur une biographie du père Euthyme. Il présente ensuite un catalogue illustré des icônes et des fresques de l’église Notre Dame de Kazan, peintes par deux célèbres iconographes, le père Grégoire (Krug) et la sœur Jeanne (Reitlinger). Enfin, il contient des extraits traduits en français du traité de sophiologie du père Euthyme, qui reste à ce jour inédit. Ces morceaux choisis paraissent pour la première fois.

Poète, écrivain et essayiste, Mikhaïl Bogatyrev est né en 1963 à Oujgorod, aux confins occidentaux de l’Ukraine. Il a obtenu son diplôme de la faculté de psychologie de l’Université de Leningrad en 1985. Entre 1993 et 2010, il a édité à Paris la revue Stéthoscope, consacrée à la poésie visuelle. Il a été admis au sein de l’Association des artistes et des écrivains russes à Paris en 1994 et de l’Académie littéraire internationale en 2008. Depuis 2010, Mikhaïl Bogatyrev étudie le patrimoine philosophique et théologique de l’émigration russe en France. Il a donné de nombreuses conférences, notamment au Musée de l’Avant-garde et au Musée Akhmatova à Saint-Pétersbourg ou encore à la bibliothèque Lossev à Moscou. Il est lauréat du Prix d’Or 2016 du festival « La Lyre Émigrée » à Liège en Belgique.

Traduction : Elizavéta Platonova

Relecture (introduction; ch. 1 et 2) : Céline Marangé

Suivi éditorial : Olga Platonova

Toutes les photographies actuelles sont © Mikhaïl Bogatyrev et Natalia Zelenina

Copyright © Mikhaïl Bogatyrev